Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Observateur de mammifères marins et opérateur de système d'acoustique passive


Mise en contexte

Les chantiers en milieu marin sont multiples et diversifiés. Qu'il s'agisse de réfection ou de construction de quai ou de marina, de dragage ou de remblayage, de prospection pétrolière ou autres, le projet doit être soumis aux instances gouvernementales pour fins d'évaluation environnementale. Le programme de gestion de l'habitat du MPO réalise les évaluations environnementales avant que Pêches et Océans Canada (MPO) prenne des décisions réglementaires en vertu des dispositions relatives à l'habitat de la Loi sur les pêches.

Lorsqu'un projet est soumis au MPO, un processus d'examen environnemental est mis en place afin d'évaluer à partir de renseignements précis ses effets néfastes éventuels sur le poisson et son habitat. S'il s'avère impossible d'éviter que le projet ne cause des dommages au poisson, incluant les mammifères marins, ou à son habitat, des exigences réglementaires peuvent être imposées à l'entrepreneur en vertu des dispositions sur la protection de l'habitat du poisson de la Loi sur les pêches. Lorsqu'un projet est accepté au terme de son évaluation par le ministère, le promoteur reçoit son permis accompagné des mesures d'atténuation à respecter et à mettre en œuvre auxquelles il devra absolument se conformer, sans quoi le projet ne pourra se réaliser tel que prévu.
 

L'observateur de mammifères marins (OMM)

En fonction de cette réalité, il s'avère donc impératif pour un promoteur d'avoir parmi son équipe de chantier un Observateur de mammifères marins (OMM) qui veillera à faire appliquer les mesures d'atténuation prescrites par le MPO concernant les espèces de cétacés, de phoques et d'autres espèces marines qui pourraient subir un dérangement tant au niveau de son habitat, de ses habitudes de vie que de son cycle de vie au cours des travaux. Son rôle est donc primordial : en son absence, aucun travail faisant l'objet de restrictions ne peut être réalisé. Pour devenir un observateur de mammifères marins compétent, il faut être en mesure de remplir les tâches suivantes :
  • repérer et identifier avec justesse de manière visuelle et acoustique les mammifères marins et autres espèces ciblées par la règlementation ainsi que leurs comportements d'évitement ;
  • compiler les données d'observation et comportementales ;
  • connaître de façon approfondie les règlements à respecter et l'organisation des travaux prévus ;
  • s'assurer de l'adhérence de l'entrepreneur aux directives dictées lors de la réalisation de travaux en milieu marin en établissant une communication fluide avec ce dernier ;
  • rédiger des rapports quotidiens des opérations et des observations ainsi que le rapport final à l'échéance des travaux ;
  • formuler les plaintes et les recommandations s'il y a lieu aux autorités responsables en cas de non-respect des mesures d'atténuation imposées.
Le métier d'OMM s'avère exigeant puisqu'il demande aux candidats de travailler de longues heures durant dans des conditions parfois défavorables selon les caprices de Dame Nature. Lorsque les conditions climatiques sont défavorables pour faire de l'observation visuelle, l'identification acoustique peut se faire selon les normes dictées dans le permis d'exploitation.


La formation d'OMM offerte par le ROMM et l'ÉPAQ

Bien que des formations d'OMM reconnues à l'international soient offertes dans d'autres pays, il n'existait en 2011 aucune formation spécifique à cette tâche aux eaux canadiennes. Afin de combler cette lacune, le Réseau d'observation de mammifères marins, en collaboration avec l'École des pêches et de l'aquaculture du Québec en Gaspésie (ÉPAQ), a mis sur pied une formation permettant aux candidats formés de devenir des OMM certifiés pouvant répondre spécifiquement aux exigences des entrepreneurs et des ministères canadiens.
 
D'une durée de six jours, trois sessions de formation se sont données à l'ÉPAQ en mars et en novembre 2012 puis en avril 2013. Au terme des formations, ce sont 28 personnes qui ont été certifiées comme observateurs de mammifères marins et opérateurs de système d'acoustique passive. Cette double certification permet aux candidats de pouvoir répondre aux exigences du métier de façon à s'assurer de l'application des mesures d'atténuation imposées, donc de la protection des mammifères marins touchés par les travaux en milieu marin.

Il est important de noter que d'autres cours complémentaires non dispensés par le ROMM doivent être suivis afin de compléter leur formation. Il s'agit du secourisme en mer, du certificat radio CRO-CM et de la formation d'urgence en mer FUM-A1. Une bonne maîtrise de l'anglais parlé et écrit est également nécessaire afin de pouvoir se qualifier pour la grande majorité des contrats offerts au Canada et ailleurs dans le monde. De plus, il peut arriver que des formations spécifiques supplémentaires soient exigées pour travailler sur certaines plates-formes de travail, telles que le BOSIET-HUET pour les plates-formes pétrolières, ou encore pour travailler dans les eaux de certains pays; chacun d'entre eux ayant leurs propres exigences légales. Il est donc important d'obtenir une vue d'ensemble de ces exigences avant d'effectuer le choix de suivre les formations nécessaires pour devenir un observateur de mammifères marins.


Pour plus d'information
Vous désirez en apprendre davantage sur la formation ou encore obtenir une offre de service complète et détaillée pour embaucher un OMM, contactez-nous et il nous fera plaisir de vous répondre selon vos besoins.
Madame Véronique Nolet
Directrice adjointe
Téléphone :    418-834-5026
Courriel : developpement@romm.ca



 

Marine Mammal Observer training and passive acoustic monitoring system operators

 
 
The Marine Mammal Observation Network (Réseau d'observation de mammifères marins—ROMM) is an organization that works internationally to protect and promote marine species, in particular marine mammals and their habitats. Its projects focus on conservation goals using an ecosystem-based approach and involve first-line stakeholders such as the fishing and the sea-observation industries. The organization's foundation is built on an extensive network of member observers who have collected annual observation data on the St. Lawrence since 1998.  For more information about ROMM's achievements, please take a look at our organisation profile.
 

Overview

Since 2006, ROMM has provided Marine Mammal Observers (MMOs) and qualified passive acoustic monitoring system operators for companies managing marine construction sites that could impact marine wildlife. In 2011, ROMM, in collaboration with the Québec school of fisheries and aquaculture in the Gaspé (École des pêches et de l'aquaculture – ÉPAQ), became the first organization to offer a certified MMO training course adapted to Canadian waters. As a result, ROMM has a pool of trained candidates to meet the needs of companies seeking MMOs in order to comply with increasingly strict governmental requirements.
Observers will be qualified to:
  • accurately identify marine species both visually and acoustically;
  • collect observation data on marine mammals, basking sharks, leatherback turtles, and other species as necessary;
  • ensure that data collected are standardized and linked to two international scientific databases (OBIS & JCP);
  • write daily operations and observation reports, along with a final report upon work completion;
  • respond to any related requests, subject to the site manager's and ROMM's approval.

Contact us

 

For more information about ROMM or for a detailed quote, please contact us.

Mrs. Véronique Nolet
Assistant manager
Telephone:    418 834-5026
Email: developpement@romm.ca  
 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca