Fermer cette fenÍtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Protection de l'échouerie de mise bas de phoques communs de Petit-Gaspé

Depuis 2006, le ROMM effectue chaque été une étude de caractérisation des activités d'observation en mer (AOM) dirigées vers les mammifères marins et menées sur le pourtour de la péninsule gaspésienne. Au cours de cette étude, l'équipe du ROMM a constaté à plusieurs reprises la présence parfois importante de piétons sur certaines aires de mise bas des phoques communs du secteur. Il s'avérait ainsi essentiel de caractériser la présence humaine sur les échoueries et d'évaluer ses effets à court et à long terme sur les colonies de phoques communs.
 
Ainsi, le ROMM et l'Université Laval, en partenariat avec le Parc national Forillon, ont conjointement décidé de mettre en place un protocole de dénombrement et de suivi comportemental des phoques communs de l'échouerie de mise-bas, dans les fins de la caractériser et d'estimer l'impact éventuel des fréquentations anthropiques sur la colonie reproductrice de Petit-Gaspé, située dans la baie de Gaspé, Québec. Pour ce faire, il est proposé de comparer cette colonie d'étude avec une colonie voisine témoin non fréquentée par les humains. Ce projet consiste à mettre en place des protocoles de suivi des fréquentations humaines et des réponses comportementales des phoques en regard aux différents types d'approches ainsi que de dénombrement des phoques communs présents sur l'échouerie pendant la saison de mise-bas et d'allaitement. Le suivi proposé se déroule sur plusieurs années consécutives, permettant ainsi dévaluer précisément l'impact à court et à long terme des visites anthropiques sur la colonie. En outre, cette étude sera fort utile pour mesurer l'effectivité de l'application de certaines mesures de gestion éventuellement mises en place afin de rationaliser la présence humaine sur l'échouerie principale caractérisée.
 
En regard de toutes les préoccupations qui entourent le phoque commun ainsi que des observations et des tendances tirées de l'analyse des données prélevées au cours de la première année de suivi, certains intervenants du milieu se sont réunis autour d'une table de concertation afin d'émettre des recommandations pour améliorer la protection de l'échouerie de mise bas de Petit-Gaspé. Cette table est composé des principaux intervenants du secteur impliqués dans la gestion de l'échouerie ou intéressés par l'acquisition de connaissances à son sujet, à savoir le ROMM, l'Université Laval, le Parc national du Canada Forillon, Pêches et Océans Canada, Parcs Canada, les entreprises de kayaks de mer Aube Aventure et Cap Aventure ainsi que Plongée Forillon et l'Auberge internationale de Forillon. Le premier mandat de cette table était d'émettre des recommandations puis de produire un plan d'action afin d'améliorer la mise en valeur et la protection de l'échouerie de mise bas de phoques communs de Petit-Gaspé.
 
 

 


ANNÉE 2010-2011 (phase terminée)

C'est au cours de la saison estivale 2010 qu'a eu lieu la première année de l'étude préliminaire. La collecte de données s'est échelonnée sur un peu plus de 14 semaines, soit du 13 mai au 23 août 2010, soit durant la période de mise bas, de lactation des chiots, de mue et de reproduction du phoque commun qui coïncide également avec la haute saison touristique. Les résultats préliminaires tirés de cette première année d'étude ont permis de dégager quelques tendances quant à l'impact du tourisme sur la population de phoques communs de Petit-Gaspé. Les groupes de piétons sont eux qui induisent le plus de modifications comportementales chez les individus échoués. Davantage de comportements de retour à l'eau sont observés lors des interactions situées dans un rayon de 30 mètres. La poursuite de cette étude lors des deux prochaines années dans le cadre d'un projet de maîtrise pourra sans doute apporter davantage de précision (avec validation statistique) quant aux facteurs ayant le plus d'impact sur le comportement de ces animaux puisque des observations plus poussées seront réalisées.
 
 

ANNÉE 2011-2012 (phase en cours)

La saison estivale 2011 a été la deuxième année où il y a eu dénombrement des individus de la colonie et caractérisation des fréquentations humaines. Madame Rae Couture, étudiante en biologie à l'Université Laval, a effectué sa première année de maîtrise sur le projet. La saison de prise de données s'est échelonnée sur 15 semaines, soit du 23 mai au 6 septembre. L'analyse des données prélevées est actuellement en cours. À l'étude s'ajoute des rencontres des intervenants de la Table de concertation, l'élaboration de recommandations indiquant des actions à mettre en oeuvre et la rédaction du plan d'action pour la protection de l'échouerie de phoques communs de Petit-Gaspé. À noter que ce plan d'action est actuellement en élaboration et sera disponible sous peu sur le site Internet du Réseau d'observation de mammifères marins. Cet automne, la Table de concertation devrait à nouveau se réunir afin de statuer sur la situation à la suite de l'analyse des données recueillies au cours de la saison 2011 ainsi que sur les actions à mettre en oeuvre dans les prochaines années afin d'assurer la pérennité de l'échouerie de Petit-Gaspé.
 

 

 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca