Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Le COSEPAC et les statuts de protection

Au Canada existe le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Il s'agit d'un organisme consultatif indépendant qui a pour mandat d'évaluer la situation des espèces sauvages potentiellement en péril du Canada en se basant sur des connaissances scientifiques et traditionnelles pour ensuite déterminer leur statut national. C'est grâce à ce comité, où siège des scientifiques et des agents de conservation représentant les différents paliers de gouvernements ainsi que des organismes privés, que certaines espèces animales et végétales possèdent des statuts. Depuis sa création en 1997, le COSEPAC a évalué près de 600 espèces. De ce nombre, près de 400 ont obtenu un statut d'espèce en péril. Les 13 espèces de baleines et les quatre espèces de phoques qui fréquentent le Saint-Laurent ont été évaluées par le COSEPAC.
 
 
LA COMPOSITION DU COSEPAC

Les membres du comité ayant le droit de vote comprennent des représentants de chaque org anisme gouvernemental provincial et territorial responsable des espèces sauvages et de quatre organi smes (Agence Parcs Canada, Service canadien de la faune, Pêches et Océans Canada et Musée de la nature).

 

LA PROCÉDURE D'ATTRIBUTION D'UN STATUT
Lorsqu'une évaluation est prévue pour une espèce, le COSEPAC lance un appel d'offres pour la rédaction de son rapport de situation. Ce rapport constitue le fondement de l'évaluation de la situation d'une espèce. Les informations indispensables qu'il doit contenir comprennent entre autres la taille de la population d'une espèce et sa répartition (actuelle et historique), les changements de ses paramètres au fil des ans, l'importance de l'espèce, la protection actuelle, les menaces actuelles et les facteurs limitatifs. La désignation constitue la tâche finale du COSEPAC. La responsabilité de l'espèce désignée revient au ministère compétent. Les espèces aquatiques sont donc sous la responsabilité de Pêches et Océans Canada.
 

Le COSEPAC a toujours eu l'autorité d'inscrire une espèce sur une base d'urgence dans les cas où il y a danger imminent d'un sérieux déclin de la population ou d'une réduction importante de son habitat. C'est le cas également lorsqu'un tel déclin est déjà en voie et se poursuivra à moins de la prise de mesures correctives immédiates et lorsque la période de temps nécessaire pour mettre en marche le processus habituel pourrait contribuer à mettre l'espèce davantage en péril. Le COSEPAC révise la classification de chaque espèce en péril s'il a des motifs de croire que sa situation a changé de façon significative, mais en tout état de cause au moins une fois tous les dix ans. 

 LES CRITÈRES QUANTITATIFS POUR LES STATUTS
L'évaluation de la situation des espèces étudiées est réalisée à l'aide de la meilleure information biologique disponible, y compris les connaissances scientifiques, autochtones et communautaires. Le COSEPAC est guidé par une approche préventive telle que prévu dans l'Accord pour la protection des espèces en péril au Canada. Les critères quantitatifs retenus pour l'évaluation des statuts sont :
  • Déclin de la population totale
  • Distribution restreinte, réduite ou fluctuante¸
  • Nombre de géniteurs faible et déclinant
  • Nombre de géniteurs très faible
  • Modèle de population prévoyant l'extinction
PRÉSENTATION DES STATUTSLes définitions des statuts établis par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada sont les suivantes  : 
  • Espèce disparue : Toute espèce qui n'existe plus.
  • Espèce disparue au Canada : Toute espèce qui n'est plus présente au Canada à l'état sauvage, mais qui est présente ailleurs.
  • Espèce en voie de disparition : Toute espèce exposée à une disparition ou à une extinction imminente.
  • Espèce menacée : Toute espèce susceptible de devenir en danger de disparition si les facteurs limitatifs auxquels elle est exposée ne sont pas supprimés.
  • Espèce préoccupante : Toute espèce qui est préoccupante à cause de caractéristiques qui la rendent particulièrement sensible aux activités humaines ou à certains phénomènes naturels.
  • Espèce non en péril : Toute espèce qui, après évaluation, est jugée non en péril.
  • Données insuffisantes : Toute espèce dont le statut ne peut être déterminé à cause d'un manque de données.

Pour plus d'informations sur le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, consultez le site Internet suivant : www.cosepac.gc.ca.

 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca