Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Cachalot macrocéphale
Physeter macrocephalus
Sperm Whale

  • 1 / 5Cliquer pour agrandir
    Dessin d'un cachalot macrocéphale.
    2 / 5Cliquer pour agrandir

    Le cachalot porte son unique narine sur le côté gauche du dessus de sa tête, à l'extrémité.

    3 / 5Cliquer pour agrandir

    Vue sous-marine d'un groupe de cachalots.

    4 / 5Cliquer pour agrandir

    La tête du cachalot est énorme et son profil est carré. Sa narine dirigée obliquement vers la gauche le rend facilement identifiable grâce à son souffle.

    5 / 5Cliquer pour agrandir

    Le cachalot possède une nageoire caudale large qui sort de l'eau lorsqu'il plonge.

Non en péril
 
Longueur :
15 à 20 m pour le mâle et 11 m en moyenne, max. 15 m, pour la femelle.
 
Poids :
35 à 55 tonnes pour le mâle et 10 à 25 tonnes pour la femelle.
 
Séquence respiratoire :
5 à 6 respirations/minute pendant 3 à 10 minutes (ou plus).
 
Souffle :
Jusqu'à 5 m de haut, puissant, fort et oblique à cause de l'unique évent situé à l'avant de la tête, du côté gauche.
 
Plongée :
30 à 90 minutes, à plus de 1 500 m de profondeur (jusqu'à 3 000 m).
 
Régime alimentaire :
Poissons et calmars (1 tonne de nourriture par jour).
 
Maturité sexuelle :
Entre 10 et 21 ans ou de 9 à 12 m de long pour le mâle. 
Entre 7 à 9 ans ou environ 8,5 m de long pour la femelle.
 
Accouplement :
La saison d'accouplement varie, mais semble établir une pointe au printemps.
 
Gestation :
14 à 19 mois.
 
Mise bas :
La mise bas a lieu entre mai et septembre à tous les 5 à 7 ans. Le petit est allaité pendant au moins deux ans.
 
Longévité :
Environ 70 ans.
 
Comportement :
Solitaire ou en groupe.
 
Identification sur le terrain :
  • Ne possède pas de nageoire dorsale, elle est remplacée par une sorte de crête évidente, suivie par 2 à 6 protubérances dont la taille décroît en allant vers l'arrière du cétacé.
  • Nageoires pectorales réduites et situées au niveau des yeux.
  • Présence d'une sorte d'arête de chair bosselée entre l'anus et la nageoire caudale (joue le même rôle que la quille d'un bateau).
  • Tête énorme et robuste (plus de 1/3 de la longueur totale), presque carrée, marquée de cicatrices qui témoignent des rencontres agressives avec d'autres cachalots ou causées par les ventouses des calmars géants).
  • Nageoire caudale large qui sort hors de l'eau lorsqu'il plonge.
  • Souffle oblique (45º vers l'avant).
 
Animal mythique et stupéfiant, le cachalot est la plus grande des baleines à dents. Il est facilement reconnaissable grâce à son énorme tête, la plus grosse du règne animal. À l'intérieur de celle-ci se trouve une gelée que l'on nomme spermaceti. Cette huile aurait une fonction reliée à la flottabilité lors des plongées. Elle se durcirait et se liquéfierait lors des descentes et remontées. Les premiers baleiniers l'ont appelé sperm whale croyant que c'était son sperme qui s'entreposait dans sa tête. Lorsqu'il fait surface, on voit apparaître une partie de sa tête et son souffle très particulier : il est oblique vers l'avant. Il peut souffler plusieurs fois, voire plusieurs dizaines de fois avant de sonder pour les profondeurs. Parfois, il montrera sa queue hors de l'eau.
 
Les cachalots se réunissent en deux types de groupes, soit les groupes de reproduction et ceux de célibataires. Un groupe de reproduction (groupe mixte) est composé de femelles de tout âge souvent apparentées et de mâles immatures. Ces individus restent dans les eaux tropicales et subtropicales, dépassant rarement les 40o nord et sud de latitude. Un groupe de célibataires est composé uniquement de mâles matures d'âge semblable, les vieux mâles étant plus solitaires que les jeunes. Les groupes de célibataires se retrouvent sous toutes les latitudes. Les deux types de groupes se rassemblent dans les eaux tropicales pour se reproduire. On retrouve le cachalot la plupart du temps dans des régions où les eaux sont profondes afin qu'il puisse se nourrir. Les femelles et les jeunes fréquentent les eaux tropicales et tempérées et les mâles préfèrent les eaux froides. À l'hiver, ces derniers rejoindront les femelles. On ne le rencontre qu'occasionnellement dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent.
 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca