Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Baleine noire de l'Atlantique Nord (Baleine des Basques)
Eubalaena glacialis
Black Right Whale

  • 1 / 6Cliquer pour agrandir

    Illustration d'une baleine franche noire.

    2 / 6Cliquer pour agrandir

    La baleine franche noire est une espèce lente qui est toutefois capable d'effectuer des prouesses.

    3 / 6Cliquer pour agrandir

    La tête de la baleine franche noire est très grosse et son rostre est très arqué.

    4 / 6Cliquer pour agrandir

    La tête de la baleine franche noire porte des excroissances incrustées de balanes, de poux de baleine et d'autres parasites.

    5 / 6Cliquer pour agrandir

    La baleine franche noire montre souvent la queue lorsqu'elle plonge.

    6 / 6Cliquer pour agrandir

    La baleine noire porte des excroissances sur le dessus de la tête, autour des yeux et des évents ainsi que sous le menton.

En voie de disparition
 
Statut :
En voie de disparition et l'Atlantique Nord est le seul endroit au monde où il reste de cette espèce de baleines.
 
Longueur :
De 15 à 18 m (mâles un peu plus petits que les femelles). 
 
Poids :
De 30 à 100 tonnes. 
 
Séquence respiratoire :
De 12 à 15 respirations, à 1 minute d'intervalle. 
 
Souffle :
Jusqu'à 5 m de haut. Son souffle est en forme de V bien ouvert en raison du fait que ses narines sont bien séparées au niveau de l'évent.
 
Plongée :
De 6 à 8 minutes. 
 
Régime alimentaire :
Il s'agit d'un écrémeur qui récoltent des copépodes et des juvéniles d'euphausidés (krill) en nageant lentement dans les bancs de ces animalcules, en surface ou en profondeur.
 
Maturité sexuelle :
Vers 10 ans ou à 15 m de long. 
 
Accouplement :
Décembre à mars dans l'hémisphère nord. 
 
Gestation :
1 an (1 petit tous les 3 ans). 
 
Mise bas :
Décembre à mars dans l'hémisphère nord.
 
Population :
De 870 à 1700 individus dans l'hémisphère nord et 1 500 dans l'hémisphère sud.
 
Longévité :
Plus de 80 ans. 
 
Comportement :
Seule ou en petits groupes
 
Identification sur le terrain :
  • Absence de nageoire dorsale.
  • Corps habituellement noir, parfois tacheté de brun. Le ventre peut exposé des taches blanches plus ou moins nombreuses.
  • Présence d'excroissance et de plaques de peau incrustées de balanes et de parasites sur la tête, le menton, autour des évents et des yeux (callosités épidermiques)
  • Nageoire et crête dorsales absentes.
  • Montre la queue lorsqu'elle plonge.
  • Nageoire caudale profondément entaillée, mesure 7,5 m et sa bordure postérieure est concave.
  • Se déplace lentement, mais peut effectuer des cabrioles surprenantes.
 
La baleine « franche » noire fut baptisée ainsi par les chasseurs parce qu'elle se comportait en « vraie et bonne » baleine à capturer. En effet, en plus d'être lente et peu farouche, elle est tellement grasse, que lorsqu'elle meurt, elle flotte en surface, avouant ainsi sa mort. Elle était de cette manière facile à remorquer jusqu'au bateau. Elle fournissait de grandes quantités d'huile et de fanons aux chasseurs. Cette espèce fut presque exterminée par la chasse commerciale. C'est la grande baleine la plus menacée du monde. Au début des années 1980, une petite population fut découverte dans la baie de Fundy. Depuis, quelques observations près de la côte de Gaspé nous laissent envisager des meilleurs jours pour cette espèce.
 
Fascinante à observer, elle se déplace lentement, elle ne possède pas de nageoire dorsale et on retrouve des parasites qui se collent à sa peau créant des plaques blanchâtres, surtout près de sa tête. Les fœtus portent déjà les excroissances que l'on peut observer facilement au niveau de la tête. La tête de cette baleine est très grosse et représente plus du quart de la longueur du corps. En raison de la position de ces évents, son souffle est facilement identifiable puisqu'il est en forme de V bien ouvert. Malgré sa lenteur, cette baleine sait nous impressionner par ses prouesses. Elle peut effectuer des cabrioles, des sauts et peut donner des coups de queue et de nageoires à la surface de l'eau. Autre comportement typique : elle se laisse parfois dériver la tête en bas et la queue sortie de l'eau. Elle vit en petits groupes. Il est possible d'en observer dans le golfe, mais il serait surprenant de la voir au niveau de l'estuaire.
 
Télécharger ici le programme de rétablissement  de la baleine noire (Eubalaena glacialis) de l'Atlantique Nord dans les eaux canadiennes de l'Atlantique (juin 2009)

======================================== ==================
Pêches et Océans Canada cherche à mieux connaître la distribution des baleines noires de l'Atlantique Nord. Vous êtes témoins d'une observation? Veuillez signaler sa présence en écrivant un message ainsi que toutes les informations que vous pouvez fournir à l'adresse XMARWhaleSightings@dfo-mpo.gc.ca ou en appelant au 506-529-5838
Pour plus d'information sur cette initiative, consultez l'affiche du projet ou le document de présentation PDF. 
 
Affiche du projet >>>
Document PDF >>> (version anglaise) >>>


 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca