Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Petit rorqual (Gibard)
Balaenoptera acutorostrata
Minke Whale

  • 1 / 13Cliquer pour agrandir

    Illustration d'un petit rorqual.

    2 / 13Cliquer pour agrandir

    Quand il se nourrit, le petit rorqual peut sortir de l'eau jusqu'à mi-corps. Une de ses méthodes de pêche favorite consiste à se lancer par en dessous dans les bancs de poissons qu'il a repérés et peut-être rassemblés.

    3 / 13Cliquer pour agrandir

    Un petit rorqual en alimentation.

    4 / 13Cliquer pour agrandir

    La nageoire dorsale du petit rorqual est relativement grande et son crochet est prononcé.

    5 / 13Cliquer pour agrandir

    Chez le petit rorqual, la nageoire dorsale apparaît en même temps que les évents.

    6 / 13Cliquer pour agrandir

    La tête du petit rorqual est petite et pointue.

    7 / 13Cliquer pour agrandir

    La nageoire dorsale du petit rorqual est située aux deux tiers de la longueur totale.

    8 / 13Cliquer pour agrandir

    Le petit rorqual de l'hémisphère nord porte une bande blanche sur ses nageoires pectorales.

    9 / 13Cliquer pour agrandir

    Il est régulier d'observer le rostre du petit rorqual lorsqu'il vient respirer en surface.

    10 / 13Cliquer pour agrandir

    Vue aérienne d'un petit rorqual.

    11 / 13Cliquer pour agrandir

    Le petit rorqual est très acrobatique. Il peut effectuer des séries de sauts hors de l'eau.

    12 / 13Cliquer pour agrandir

    Lorsque le petit rorqual vient respirer en surface, il effectue de 5 à 8 respirations, séparées par 30 secondes environ.

    13 / 13Cliquer pour agrandir

    Le petit rorqual se nourrit de krill, d'harengs juvéniles, de lançons et de capelans.

Non en péril
 
Statut :
Non en péril.
 
Longueur :
De 8 à 9 m.
 
Poids :
De 6 à 8 tonnes.
 
Séquence respiratoire :
De 5 à 8 respirations, une toutes les 30 secondes environ.
 
Souffle :
Jusqu'à 2 m de haut, peu visible.
 
Plongée :
De 5 à 10 minutes.
 
Régime alimentaire :
Krill, hareng, capelan, lançon.
 
Maturité sexuelle :
À 7 m de longueur ou de 6 à 7 ans.
 
Accouplement :
De novembre à mars dans l'Atlantique Nord.
 
Gestation :
De 10 à 11 mois (1 petit tous les 18 mois). Mise bas de novembre à mars.
 
Population :
Le petit rorqual a une distribution mondiale, Il est fréquent de l'observer dans les régions côtières et les estuaires. Sa population mondiale serait de plusieurs centaines de milliers.
 
Longévité :
Près de 50 ans.
 
Comportement :
Solitaire ou en groupe de 2 à 3 individus. Peut aussi être vu en troupeau, mais plus rarement.
 
Identification sur le terrain :
  • Tache blanche sur chaque nageoire pectorale.
  • Nageoire dorsale située au 2/3 de la longueur du corps, relativement grande, crochet très prononcé, elle apparaît en même temps que la tête.
  • Tête petite et très pointue.
  • Arque le dos juste avant la plongée et ne montre pas la queue.
  • Peut effectuer des séries de sauts hors de l'eau (breaching).
  • En alimentation à la surface, il peut sortir de l'eau à la verticale jusqu'à la moitié du corps, la gueule ouverte et la gorge dilatée par l'eau qu'il vient d'engouffrer.
 
Le petit rorqual est la plus petite des baleines à fanons. On le retrouve partout sur la planète. Le petit rorqual est observé la plupart du temps seul ou en petit groupe. Parfois, plusieurs individus peuvent se rassembler sur les aires d'alimentation. Le petit rorqual est réputé pour sa rapidité et sa curiosité. Il s'approche parfois des bateaux. Il est le rorqual le plus abondant dans les eaux du Saint-Laurent.
 
Étant relativement petit, on voit apparaître la partie antérieure de son corps (tête) en même temps que sa nageoire dorsale. Par contre, il est très rare de voir son souffle (expiration) lorsqu'il fait surface (caractéristique importante). Son dos est très foncé et sa nageoire dorsale est en forme de crochet. Dans l'hémisphère nord, on peut parfois remarquer la bande blanche qui se trouve sur chacune des faces supérieures de ses nageoires pectorales. Le comportement du petit rorqual peut être aussi un excellent moyen d'identification puisqu'il peut s'avérer très spectaculaire en effectuant des bonds hors de l'eau (breaching). Il est également possible de voir cette espèce s'alimenter près de la surface en surgissant des profondeurs pour engouffrer ses proies, montrant sa gorge dilatée et rosée. Comme les autres baleines, le petit rorqual arque son dos avant de sonder (plonger).
 
Le petit rorqual visite le Saint-Laurent sur une base saisonnière. Il fréquente l'estuaire d'avril à novembre. Le petit rorqual représente la seconde cible des activités d'observation en mer.
 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca