Fermer cette fenêtre...

Identifiant :

Mot de passe :

Soumettre

Réseau d'observation de mammifères marins
 
 
 

Phoque barbu (phoque à moustaches)
Erignathus barbatus
Bearded Seal

  • 1 / 7Cliquer pour agrandir

    Le phoque barbu est généralement sur ses gardes, le museau pointé face à l'eau pour y plonger dès qu'un danger se présente.

    2 / 7Cliquer pour agrandir

    Le phoque barbu est un animal aimant les eaux arctiques. Il est rarement observé dans le Saint-Laurent.

    3 / 7Cliquer pour agrandir

    Le phoque barbu est un gros phoque qui semble très long à cause de la petite taille de sa tête et de ses nageoires.

    4 / 7Cliquer pour agrandir

    Le phoque barbu a un gros museau arrondi arborant des moustaches très apparentes, longues et denses, de couleur pâle.

    5 / 7Cliquer pour agrandir

    Certains individus phoques barbus ont une coloration brunâtre à rougeâtre dans le visage et sur les nageoires avant. Cette particularité serait due à la présence de fer dans la vase où ils s'alimentent.

    6 / 7Cliquer pour agrandir

    Le chiot phoque barbu naît avec un doux pelage argenté, bleuâtre à marron. La fourrure présente un «T» plus foncé allant du front jusqu'au centre du nez.

    7 / 7Cliquer pour agrandir

    À la naissance, le chiot du phoque barbu a une masse de 33 kg (73 lb).

Données insuffisantes
 
Statut :
Le phoque barbu a été désigné «non en péril» en avril 1994. Une nouvelle évaluation de son statut a été réalisée en 2007 à la suite de laquelle il a été reclassé dans la catégorie «données insuffisantes».
 
Longueur :
Il mesure jusqu'à 2,5 m (8,2 pi).
 
Poids :
La femelle pèse plus de 300-400 kg (660-880 lb). Le mâle est légèrement plus petit que la femelle.
 
Plongée :
Le phoque barbu affectionne les eaux dont la profondeur ne dépasse pas 50 m. Par contre, des études réalisées sur son régime alimentaire démontrent qu'il se nourrit de proies vivant jusqu'à 200 m de profondeur.
 
Durée de la plongée :
Il effectue souvent des immersions successives de 4 à 6,5 min.
 
Régime alimentaire :
Il se nourrit généralement d'invertébrés tels que des crabes, des crevettes et des céphalopodes (ex.: calmars) ainsi que des poissons.
 
Maturité sexuelle :
Les femelles sont matures à partir de l'âge de 3 ans et plus et les mâles vers l'âge de 6 ou 7 ans.
 
Accouplement :
Il a eu lieu après le sevrage des chiots (mai-juin).
 
Gestation :
La durée totale de la gestation est d'environ 11 mois (1 chiot/année), incluant 9 mois de croissance utérine et 2 mois pour l'implantation différée (période durant laquelle l'embryon est en dormance).
 
Mise bas :
Le phoque barbu met bas sur la glace entre la mi-mars et le début de mai. Le chiot a une masse de 33 kg (73 lb). L'allaitement dure environ 18-24 jours au cours desquels le chiot gagnera près de 3,3 kg par jour.
 
Population :

Elle serait estimée de 300 000 à 400 000 individus dans les eaux canadiennes (pas dévaluation précise).

 
Longévité :
La longévité maximale enregistrée est de 31 ans. Il est estimé que peu de phoques barbus vivent au-delà de 25 ans.
 
Comportement :
  • Le phoque barbu est solitaire, mais se regroupe à certaines périodes de l'année (reproduction).
  • Il garde sa tête près des trous de respiration dans la glace ou a proximité de l'eau libre pour pouvoir se sauver rapidement.
  • Durant la saison de reproduction, le mâle est bruyant sous l'eau.
 
Identification sur le terrain :
  • Le phoque barbu est un gros phoque qui semble très long à cause de la petite taille de sa tête et de ses nageoires.
  • Sa fourrure varie du gris, au bleu-gris, au brun chocolat. Certains individus présentent une coloration brûnatre à rougeâtre dans le visage et sur les nageoires avant.
  • Sa tête est étroite et ronde. Les yeux sont relativement petits.
  • Il possède un gros museau arrondi avec des narines espacées.
  • Ses moustaches, de couleur pâle, sont très apparentes, longues et denses.

 

 
 
 
Le phoque barbu habite dans les eaux froides des mers arctiques et subarctiques. Il s'agit d'une espèce côtière qui affectionne les eaux peu profondes où il peut s'alimenter  en fouissant les fonds marins de petits organismes qui y vivent tels que crevettes, myes, petits poissons ou encore pieuvres. Tout comme le fait le morse, le phoque barbu utilise ses longues moustaches pour localiser sa nourriture sous les sédiments, son museau pour gratter la vase et aspirer le corps mou des mollusques. On l'observe souvent sur la glace flottante et sur les icebergs plats.
 
Il est un phoque de grande taille.  Lorsqu'il est observé sur les échoueries, il est facile à identifier en raison de son corps large et trapu, de sa tête démesurément petite, de ses nageoires antérieures plus ou moins carrées ainsi que par ses longues moustaches très denses, d'où origine son nom de «barbu». Lorsqu'elles sont mouillées, les moustaches sont droites, mais lorsqu'elles sont sèches, elles frisent. La pigmentation de la fourrure du phoque barbu adulte varie beaucoup. Elle peut être grise, bleu-gris ou brun chocolat. Elle est légèrement plus foncée sur le dos que sur le ventre. Les scientifiques croient que le visage et les nageoires antérieures de certains individus ont une teinte rougeâtre à cause de la présence de fer dans la vase où ils s'alimentent.
 
La femelle phoque barbu met bas sur la glace entre la mi-mars et le début mai, dépendamment de sa distribution. Elle donne naissance à un seul chiot par année. Le chiot naissant pèse autour de 33 kg (73 lb) et mesure environ 1,3 m (4,3 pi) de longueur. Il perd son duvet blanc dans le ventre de sa mère. Il naît avec un doux pelage argenté, bleuâtre à marron. Des taches plus pâles sont présentes au niveau du visage et des épaules. La fourrure présente un «T» plus foncé allant du front jusqu'au centre du museau. Il y a également une ligne plus foncée parcourant le dos, jusqu'à son centre. Un chiot âgé de moins d'une semaine a été observé en train de plonger; une aptitude probablement développée aussi jeune afin de fuir les ours blancs, qui sont de redoutables prédateurs pour l'espèce.  Le sevrage a lieu de 18 à 24 jours après la naissance, alors que le jeune a une masse variant entre 78 et 91 kg (172-200 lb). L'accouplement suit le sevrage. Au cours de cette période, il forme de petits groupes et devient territorial. Les mâles se battent entre eux et s'affligent d'importantes blessures avec les griffes des nageoires antérieures. Le mâle utilise régulièrement ses cordes vocales et est capable de produire des sons très distinctifs. Il est même possible qu'il existe des dialectes différents selon certaines régions spécifiques. Ces sons émis pourraient être utilisés pour attirer les femelles ou encore défendre son territoire sous-marin durant la saison de reproduction au printemps.
 
Le phoque barbu Erignathus barbatus barbatus vit dans les mers de Laptev et de Barents, dans l'océan Atlantique Nord, la mer du Labrador, la baie de Baffin jusque dans la baie d'Hudson. Au Canada, on le rencontre en grand nombre dans la partie occidentale de la baie d'Hudson, de Churchill à l'île Southampton, et dans la partie nord du Bassin de Foxe (Territoires du Nord-Ouest). Il est relativement abondant dans la baie d'Ungava et Roes Welcome Sound, ainsi que dans l'Archipel du Grand Nord canadien et les eaux nordiques de la baie de Baffin. On le trouve également le long des côtes du Labrador (jusqu'au sud de détroit de Belle-Isle), Terre-Neuve et très rarenment dans le golfe du Saint-Laurent.
 
En raison d'un manque d'information sur l'abondance totale, sur  la répartition spatiale et les tendances démographiques de l'espèce au Canada, couplé à sa dépendance de la présence de glace marine pour survivre, le COSEPAC a octroyé au phoque barbu le statut «données insuffisantes» en avril 2007. En effet, ne connaissant pas bien les changements climatiques et ses impacts possibles sur l'espèce,  il n'est pas possible d'appuyer une évaluation sur le risque de menace à l'échelle de la population. Il est très peu chassé au Canada.
 
 
Retour au haut du document...
 

© Réseau d'observation de mammifères marins, 2017 Section administrative Mise à jour : 30 juin 2015

43, rue Alexandre, suite 100, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 2W2
Tél: (418) 867-8882  Téléc: (418) 867-8732  Courriel: info@romm.ca